mercredi 5 décembre 2007

Dion

Foudre. Coup de foudre. La foudre vient de me frapper. Chose qui arrive rarement dans une vie et je viens de vivre un de ses moments. Pour un disque. Un disque de Dion. Pas la Dion. Le Dion. Oui, oui, le Dion. Dion DiMucci, ça vous en dit quelque chose? Pas plus. Dion & the Belmonts? Là, les cloches commencent à sonner.
Dion fut de 1958 à 1963, une idole des jeunes. Durant ces 5 années, Dion & The Belmonts placèrent 10 de leurs chansons dans le Top 10 du Billboard. Je ne m’étendrai pas plus sur sa bio, il suffit de consulter Google ou Wikipedia pour en savoir plus.

Pour moi, l’histoire de Dion & the Belmonts se concluait en 63 avec un soubresaut en 1968.

Voici d’abord leur premier succès :

I Wonder Why (1958) – 22e place au Billboard

En 1959, le groupe place celle-ci en 3e position : Where Or When

Un seul « Number One » en 1961 (en solo puisqu’il a quitté les Belmonts en 1960: . Runaround Sue

Un numéro 2 en 1961 encore : The Wanderer

Son dernier grand succès en 1963 : Ruby Baby (2e position)

Une résurrection en 1968 : Abraham, Martin And John
(4e place)

Entre 68 et 71, quelques chansons ont figuré au Billboard sans faire mieux qu’une 63e place. Par contre Dion a continué à sortir régulièrement des microsillons ou des cd dont j’ignore totalement le contenu jusqu'à 2005.

Aujourd’hui, je visitais les blogues que je consulte plus rarement et c’est ainsi que je me suis retrouvé par hasard devant les 2 dernières disques de Dion. En 2005, il bifurque résolument vers le blues, il fait paraître « Bronx In Blue », disque exclusivement acoustique. En 2007, à l’âge vénérable de 68 ans, il concocte « Son Of Skip James » et c’est ici que je suis tombé en bas de ma chaise. Même si j’ai adoré « Bronx In Blue », c’est « Son Of Skip James » qui m’a faberglasté.

La plupart des pièces sont des reprises exceptées pour 2 compositions de Dion. La production, la voix, la guitare, les claviers, tout est impeccable. À lire la critique de ce disque sur « AllMusic » qui le qualifie d’un des meilleurs disques de 2007, tous genres confondus.

Que choisir pour faire partager un peu de mon enthousiasme? Je prends ses deux originales : « The Thunderer » et « Son Of Skip James » et j’ajoute une reprise de « The Wanderer » qui se retrouve sur « Bronx In Blue ».

Si vous désirez en entendre plus de ces deux disques, visitez ce blogue : http://joski56.multiply.com/music


Pour commentaires, opinions, requêtes, critiques, chialage, demandes spéciales et autres balivernes : eiffel50@oricom.ca

2 commentaires:

Aubépine a dit...

Tout à fait d'accord! Lorsque j'ai écouté un extrait sur iTunes, je n'ai pas pu résister... J'ai acheté les deux albums, ma préférée, à moi, c'est encore Nadine!

bedetje a dit...

::))
Une musique sur laquelle on n'arrive pas à rester sans bouger sur la chaise .... le ritme entraîne le corps et l'esprit.
Merci.
Miss B