vendredi 2 juillet 2010

La France, c'pas le Pérou

Je tâcherai d’être bref concernant ce voyage en terre française de 15 jours. Arrivée à Charles-de-Gaulle, samedi le 12 juin, 6 heures 30. Départ pour Amiens à bord du TGV à 11 heures 37 pour entrer à la gare de Haute-Picardie une demie-heure plus tard après avoir parcouru 140 kilomètres. Petit tour en bus régional entre la gare de Haute-Picardie et celle d’Amiens où nous attendaient nos hôtes : Francine (sœur de ma femme) et Jean-Paul Quéré, mari de de Francine. Direction maison des Quéré dans la vieille Renault 19 de Jean-Paul. Même si le beau-frère est cardiologue, il ne roule pas sur l’or mais plutôt en Renault 1994.


Nous devions passer seulement quelques jours chez les Quéré, mais notre séjour s’est prolongé pendant une dizaine de jours, sans fournir plus de détails, nous avons dû mettre de côté notre itinéraire prévu au départ à l’exception d’une visite à la Cathédrale d’Amiens et quelques ballades dans les rues de la ville. Le 21, tous les quatre nous prenons le train pour Paris où nous allons nous installer pour 4 jours à l’hôtel Touraine-Opéra, petit hôtel bien tenu de 39 chambres situé au 73, de la rue Taitbout.


Que fait-on quand on va à Paris? On visite Paris… le Louvre, Notre-Dame-de-Paris, la butte Montmartre, l’Arc de Triomphe que nous avons grimpé triomphalement, les Champs Élysée (sans Joe Dassin), sans oublier ma tour… Eiffel, que nous n’avons pas visité, because 3 heures d’attente. Nous sommes arrivés en retard au Château de Versailles. Ti-Louis XIV recevait quelques amis ce soir-là et a refusé d’ouvrir la porte malgré notre insistance.



Ils nous a quand même permis de visiter Ses Jardins.


Nous avons beaucoup bouffé. Bouffe que nous avons tous apprécié si on oublie les prix. Nous avons navigué en bateau-mouche. Nous avons beaucoup pris le métro aussi. N’eut été de Jean-Paul, nous serions encore propablement perdu dans ce dédale labyrinthique qu’est le métro de Paris.


Nos femmes ont visité quelques magasins : Lafayette, Printemps, sans rien n’acheter, mais en passant devant une petite boutique ma femme a trouvé un ensemble qui lui sied à merveille. J’aurais aimé pouvoir visité quelques magasins de disques, mais le temps nous manquait. Je me suis laissé tenter par un dvd des Rolling Stones (Stones In Exile) chez Lafayette. Les français m’ont semblé normaux, ils ont deux jambes, un bouche, des yeux, ils marchent, ils parlent, ils fument, ils bouffent comme nous, ils sont nombreux et plusieurs aimeraient vivre au Canada et au Québec en particulier. Âvez-vous remârqué j’âi même pris l’âccent? Grave???


Mon coup de cœur durant ce voyage se retrouve ici-bas. En empruntant un pont de Paris, je suis tombé sous le charme de ce clochard, serait-ce plutôt un sans-abri ou tout simplement un quidam, endormi avec ses deux petits chiens.



Graeme Allwright – La berceuse du clochard

Je n’ai pas fait de découvertes remarquables au niveau musical durant ce séjour, et c’est en revenant au Québec que j’ai pu mettre la main sur des perles françaises (exactement ce que j’aurais aimé trouvé). C’est pourquoi le bloc musical qui suit sera exclusivement consacré à des artistes français, on y retrouve de nombreux groupes exclusivement instrumentaux, certains vocaux, des chanteuses et chanteurs yéyé. Oyé! Oyé!

Carmen & David – À Paris


Les Chéris – À Paris

Les Relax – Paris après minuit

Christine Pilzer – Champs Élysées

V. Hachloum – Paris s’éveille


Arielle – Tu m’as devancée


Burt Blanca – C’est comme ça, dis


Big Twist – C’est ta petite sérénade

Danny Boy & les Pénitents – Fais-moi un collier

Erick Saint-Laurent – Le temps d’y penser

Les Fizz – Trois filles pour un garçon


Les Français – Palpitations


Frankie Jordan – Le transistor


Gary L’Ange Noir – Si le cœur t’en dit

Patrick Logelin – Encore une fois danse avec moi

Mac-Kac – J’vais m’en j’ter un derrière la cravate

Mary-Christine – Demande-moi pardon

Les Monégasques – Si je chante


Les Petites Souris – On te le dit, il t’aime


Les Players – Ma vie, Sally

José Salcy – Oui allez-y les gars

Les Dangers – Un moral de plomb


Les Sorciers – Youpie Yé

Johnny & les Cascadeurs – Un cœur tout neuf

Caroline Cooper – Pourquoi pas moi


Les Ranger’s Star – Il revient

P.S. : Le DMCA ne me lâche pas d’un pouce. J’ai dû flushé un autre message que j’avais publié en juin 2008.


Pour commentaires, opinions, requêtes, critiques, chialage, demandes spéciales et autres balivernes : eiffel50@videotron.ca

4 commentaires:

Mario B a dit...

C'est cool, mec!

L'Homme Scalp a dit...

merci pour la photo du dormeur et des deux chiens... Il a l'oeil, ce Florent ! Un beau petit moment de vie saisi juste à temps.

Ravel a dit...

Belle photo, malgré la tristesse sous-jacente.
On a hâte que les «reprocheurs de mettre de la musique » se mettent du plomb dans la tête. Qu'ils aillent courrir ceux qui mettent le dernier album de Madonna ou de Sade en intégral sur le Net.

Radio vedette a dit...

Merci pour ce blog !