samedi 9 janvier 2010

Un petit tait fort


Faut que je me botte l’arrière-train, faut que je mette certaines choses de côté pour trouver un peu de temps, que je laisse de la vaisselle sur le comptoir, que je coupe dans mes lectures (dans le moment le « Symbole perdu » de Dan Brown). Le nombre croissant de demandes spéciales, même Nathalie Petrowski a eu besoin de mes « services » pour le film sur la vie de Gerry Boulet (période Gants Blancs) qu’elle scénarise et j’ai pû « satisfaire » Madame Petrowski, même chose pour l’émission radiophonique de Benoît Dutrisac, un recherchiste recherchait une chanson d’Andrée D’Amour. Ici encore j’ai pû satisfaire doublement la demande. J’ai pris la peine d’écouter l’émission et Andrée D’Amour semblait fort étonnée de réentendre ces chansons dont elle ne possédait même plus de copie. De nombreux échanges avec un correspondant français qui possèdent une culture et, sûrement, une collection immenses de la musique française, québécoise et en général.

Ce qui fait que je ne sais plus où donner de la tête. Je suis comme à une croisée des chemins. Je n’arrête puis j’essaie de choisir et si je suis là aujourd’hui c’est que je vous ai choisi mes chers (é)lecteurs.

Pour débuter je vous campe chez Gaston Campeau qui décampe aussi vite la nuit venue.

Gaston Campeau – Combien de nuits?

En 1969, les mignonnes Coquettes (ex-sœurs Mallette) nous font leur version de « Sunny », piquée à Bobby Hebb qui en fit un numéro 2 au Billboard en 1966.

Les Coquettes – Sunny

Bobby Hebb – Sunny

Richard Anthony (Monsieur Version) ne voulant pas être en reste, y va de sa version.

Richard Anthony – Sunny

Comme j’ai toujours eu un p’tit faible pour la musique de Classics IV…

The Classics IV – Sunny

Deux petites autres pour faire le compte.

Caryl Duboc – Sunny

Mieko Hirota – Sunny

Sans avoir laissé une marque indélébile dans le monde de la chanson québécoise, Paul Davis a produit deux longs-jeux d’une qualité non négligeable. Je sais que Paul Davis est décédé (au début des années 70, je crois), mais on ne retrouve aucune information biographie de lui sur le net.

Paul Davis – Faut-il y croire?

Paul Davis – Je me souviens

Pour vous montrer que je connais la musique, je vous joue la gamme.

Les Gam’s – Une petite larme m’a trahi

Le grand succès de Danyel Gérard fut sans doute « Butterfly » dont il réussit même à placer une version anglaise au Billboard en 1972 avec, par contre, un succès plutôt mitigé avec une 72ième position. Il en fit même une version en néerlandais ou en allemand, je n’y comprends rien aux deux.

Danyel Gérard – Butterfly

Jacline Guy interprète une version d’une chanson du groupe anglais géré par nul autre que Brian Epstein, le gérant des Beatles : les Fourmost.

Jacline Guy – Hello! Petite fille

The Fourmost – Hello Little Girl

Jocelyne est une chanteuse française d’origine tunisienne dont la discographie comporte plus d’une trentaine de chansons. Elle a même vécu au Québec de 1967 à 1971. Elle meurt dans une accident de moto quelques mois après son retour en France. Dommage!

Jocelyne – Elle me l’a volé

Jocelyne – La vie c’est bon

Tex Lecor n’a plus besoin de présentation. Il est une des premiers chansonniers québécois, en plus d’être une peintre réputé, il a animé à la radio ( Les Insolences de Tex Lecor) et à la télévision (Sous mon toit).

Tex Lecor – Les témoins de Jéhova (Insolences 1996)

Tex Lecor – Les drogués

Les Mercedes, groupe de Québec formé en 1963, ayant comme chanteur soliste notre Elvis national, Johnny Farago. Le groupe ne compte que deux 45 tours. « L’obscurité » se retrouve sur leur deuxième et est une composition originale. J’adore cette chanson… Johnny quitte le groupe en 1967, mais les Mercedes poursuivront leur carrière sans lui jusqu’en 1983.

Les Mercedes – L’obscurité (1966)

Miss Music-Hall, Muriel Millard en plus d’être la chanteuse, excellente compositrice, à qui l’on doit le classique du temps des Fêtes, « Dans nos vieilles maisons », est devenue une peintre réputée pour ses portraits de clowns. Au début des années 60, elle savait nous faire rocker.

Muriel Millard – Rock, rock, rock (1961)

Muriel Millard – Rendez-moi son amour

On doit à Pierre Nolès un nombre incalculable de succès comme compositeur, producteur, arrangeur, gérant pour de nombreuses vedettes québécoises. Parallèlement à tous ces occupations, il a également enregistré un grand nombre de long-jeux surtout consacré à la danse sociale, mais il savait nous faire twister.

Pierre Nolès – Le séparatwist

Pierre Nolès – Ti-Guy, passe-moi ton peigne que j’twiste

Qui était Papa Jo? Si on examine le disque paru en 1972, on y retrouve que Michel Pagliaro l’a produit et a participé à l’écriture de la face B.

Papa Jo – Oh papa

Papa Jo – Papa Jo

Un duo français, Patrice & Mario, auraient enregistré plus de 200 chansons. Leur carrière début officiellement en fin 1945 pour se terminer quelque part durant les années 60.

Patrice & Mario – Tu n’as pas très bon caractère

Plume & Cassonade : Plume Latraverse et Steve Faulkner. Si le premier est un monument, le second malgré tout son talent n’a pas connu le succès du premier.

Plume & Cassonade – U.F.O.

Plume & Cassonade – Pleine lune

Pour conclure ce bloc, deux 45 tours dont un que je cherchais depuis longtemps : Normand Salva, fils de Rosita Salvador, enregistre 4 disques entre 1965 et 1967, avant de mourir bêtement dans un accident d’auto à l’âge de 24 ans en 1972. Comme il arrive souvent avec ses disques usés, faut les prendre comme ils sont…

Normand Salva – Tu n’as pas le droit

Normand Salva – Don Juan

Le dernier disque est celui des Vénètes. Ce nom ne doit pas vous dire grand-chose et c’est normal. Tout ce que je peux vous apprendre sur eux, c’est qu’ils étaient français et ont débuté leur carrière en 1963, le temps d’un super 45 tours, je crois. Le point à noter sur ce groupe, c’est leur pianiste qui était un certain Claude-Michel Schönberg. C’est ce Schönberg qui a écrit la musique de la comédie musicale « Les Misérables ». Encore ici le disque était très abimé, tellement qu’une seule face était écoutable.

Les Vénètes – Tout ce que je sais

J’ai une chanson de Claude-Michel Schonberg sur une compilation sortie par le le poste de radio CFGL.

Claude-Michel Schönberg – Le premier pas

Votre urne est pleine??? La mienne est vide!

Pour commentaires, opinions, requêtes, critiques, chialage, demandes spéciales et autres balivernes : eiffel50@videotron.ca

1 commentaire:

Claude a dit...

La version néerlandaise de "Butterfly" est intéressante, en effet! Est-ce que l'allemande pourrait être rendue disponible? Et, tant qu'à demander, la française (dont l'ancien lien est brisé)? Merci d'avance!