jeudi 10 janvier 2008

Chronique nécrologique

2008 vient à peine de commencer que déjà le monde de la chanson est endeuillé par 3 départs vers le Très Haut.

Robert L’Herbier (né Samson à Lévis), que vos grands-parents ont adulé dans les années 40 et 50, contemple l’herbe par les racines depuis le 1er janvier, il avait 86 ans. Après avoir quitté la chanson, il est devenu un des pionniers du Canal 10 (TVA) où il occupa plusieurs fonctions dont celle de directeur des programmes.

Robert L’Herbier – Pour aller danser

Robert L’Herbier & Rollande Desormeaux – Quadrille au village

Rollande Desormeaux était la femme de Robert L’Herbier. Elle est décédée d’un cancer à 36 ans en 1963.

Rollande Desormeaux – Si tu voulais

Daniel Hétu encore là? Même si pour beaucoup, Daniel Hétu aura été l’auteur d’un seul succès, « Je t’attendais », sa carrière a été bien remplie. Il fut accompagnateur de nombreuses vedettes d’ici et d’ailleurs ainsi que chef d’orchestre d’émissions télé comme « Les Tannants », « Les Coqueluches » et « Michel Jasmin. On qualifiait Daniel Hétu de chanteur quétaine. Tous les goûts ne sont-ils pas dans la nature? Si quelqu’un accomplit son travail avec conviction, on doit au moins lui donner le mérite qui lui revient. Daniel avait 57 ans, il est décédé suite à des hémorragies gastriques. Il était le fils de l’organiste, et chanteur à ses heures lui itou, Lucien Hétu.

Daniel avait été l’élève d’André Mathieu. En 1962, à l’âge de 11 ans, il gagna le Grand Prix du disque canadien CKAC, section enfantine, avec son 1er 45 tour à l’orgue, « La Parade des soldats de bois ».

Daniel Hétu – Pourtant je t’aime

Daniel Hétu – Solitude (instrumental) . André Gagnon n’aurait pas fait mieux.

Un apercu de l'oeuvre du papa

Lucien Hétu – La Golondrina

Lucien Hétu – Dans ce seul mot, maman

Ne comptons plus sur Michel Conte, il ne nous en contera plus, puisqu’il est retourné vers le Père. Comme il doit être un illustre inconnu pour la majorité du Québec, voici un court résumé de sa bio qu’on retrouve sur le site de Radio-Canada : « Michel Conte est né en France en juillet 1932. Il a déménagé au Québec en 1955, puis aux Canaries en 1981. Auteur prolifique, il a signé de nombreuses chansons à succès (Note de moi-même : Shippagan par René Claude), des chorégraphies, des comédies musicales, la trame musicale de films ainsi que quatre livres. Sa discographie compte sept titres ».

Michel Conte – En do majeur

Michel Conte – Pour celle que je sais

Que le Dieu Tout-Pissant les accueille dans son Pas Radis pour l'Éternel Litée. Amen!

Pour commentaires, opinions, requêtes, critiques, chialage, demandes spéciales et autres balivernes : eiffel50@oricom.ca

2 commentaires:

La platypus Masquée a dit...

Merci de partager des fichiers, c'est fort apprécié. Longue vie à votre blogue (ben oui, quoi ! vous êtes lu !)

Rockin'n'rollin' a dit...

Beatiful this quadrille! I love this kind of music.

All your songs are great!