lundi 18 juin 2007

Gogo John Nigaud

Hier c’était la Fête des Pères. Pour l’occasion, j’ai reçu un beau cadeau de ma fille : une biographie des Beatles par Hunter Davies. Un vrai beau livre de près de 400 pages sur papier glacé. Je l’attaque dès que j’aurai terminé le roman que je lis dans le moment : Régner en enfer par William Diehl. Ma femme m’a offert un autre livre : L’accusé de John Grisham, un de mes auteurs préférés.

Il y a une chose importante que je n’ai pas encore portée à votre attention. Même si je passe beaucoup de temps dans la musique, j’essaie d’en consacrer une partie à la lecture qui est ma deuxième passion. Dès que j’ai appris à lire, je me suis intéressé à la lecture, d’abord le journal, L’Action catholique, car il n’y avait de bibliothèque dans mon petit village natal. Au début, mon intérêt se portait juste sur les bandes dessinées. Vers l’âge de dix ans, l’école que je fréquentais se procura une certaine quantité de livres, à partir de cette époque, j’ai commencé à dévorer des romans et cela dure depuis. J’en reparlerai un autre jour.



C’est aujourd’hui que je viens de franchir le seuil de la porte de la soixantaine, tout comme Paul McCartney attaque sa 65ième année, il devrait retirer son premier chèque de pension (fini le BS pour lui) et moi celui de la Régie des Rentes le mois prochain.

Il y a queques temps, je suis tombé sur une entrevue avec Johnny Hallyday à la tivi. Je me suis alors souvenu que Johnné était le seul artiste français que j’avais vu en spectacle. Le show se passait au Colisée de Québec en 1969. Après 38 ans, je garde à peine quelques traces du show dans mes neurones, je me souviens que ce fut un bon spectacle. Johnné était dans sa période « peace and love ». Il chantait alors : « San Francisco », « Fleurs d’amour et d’amitié » et aussi « Cheveux longs et idées courtes » en réponse à la chanson « Les élucubrations d’Antoine » d’Antoine. Johnné n’avait pas apprécié une courte phrase dans la chanson qui disait : « Et Johnny Hallyday en cage a Médrano ». Susceptible le Johnné!

J’apprends à l’instant même en consultant quelques notes sur Johnné qu’il vient de fêter ces 64 ans le 15 juin. Quel beau trio de gémeaux : Eiffel, Johnné & Paul.

Il y a quelques années j’avais publié un texte sur lui dans un « newsgroup » où j’étais le seul québécois y participant. Johnné préparait une méga-tournée et j’avais commis ce qui suit :

Johnny alors

Johnny, faudra se faire Hallyday
T’es là pour durer
Depuis des décennies tu sillonnes les routes de France
Laissant midinettes, minettes et nénettes en transe
Suant sans hé! ho! à chaque chaud
Con fondant les faux sceptiques
Pas de repos pour le guerrier, tu t’acharnes sans répit
Relevant tous les défis
Du rock français, tu étais, tu es et tu resteras le « king »
A chaque spectacle, tel un boxeur tu montes dans le ring
Le poids des ans n’a pas atténué ta force
Et fièrement tu bombes le torse

Mais chaque médaille à son revers
Et tes amours en ont souffert
Il a fallu que tu quittes Sylvie : « Allez Sylvie, va(r) t’en »
Malgré tous tes serments
Ensuite, virée la Nathalie : « Baye Bye »
Mais tout cela fait un bail

Aujourd’hui, tu prépares un Mes Gars Chauds
Le plus gros que la France ait jamais connu
Ce sera le plus grand, le plus beau
Tous les critiques en tomberont sur le cul
Un conseil en passant : « Johnny Be Good »
Sinon tu friseras le ridi-cul
Je suis sûr que tu seras encore « in the mood ».

Pour cette rentrée « à tout casser », il faudra que tu ne chantes « pas cette chanson » pour « ceux que l’amour a blessés » et qui se retrouvent dans: « le pénitencier ». Et un « samedi soir » pendant que « les guitares jouent » « jusqu’à minuit », « les mauvais garçons » t’offriront des « fleurs d’amour et fleurs d’amitié ». Ton répertoire épuisé, le dernier rappel accordé, ton public te réclamera encore en délirium, scandant : « Johnny reviens », « one more time, encore une fois ». Comme tu es « l’idole des jeunes » et que tu as la tête « aussi dur que du bois », tu iras encore cette fois « toujours plus loin », tu lui diras : « Mais je reviens ». « On te montrera du doigt », incrédule devant tant d’abandon, car pour toi « un ami ça na pas de prix ». Mais toute bonne chose a une fin, un dernier au revoir et « Johnny lui dit adieu »

À tout casser
http://www.mediafire.com/?5bdxzdsk3jz

Pas cette chanson
http://www.mediafire.com/?9gwtoc1m1

Ceux que l’amour a blessés
http://www.mediafire.com/?cyydmc4zczx

Le pénitencier
http://www.mediafire.com/?49yzh80mzdo

Samedi soir
http://www.mediafire.com/?axw9kjwqf3k

Les guitares jouent
http://www.mediafire.com/?15jl2utvjyy

Jusqu’à minuit
http://www.mediafire.com/?4239ydtxxuj

Les mauvais garçons
http://www.mediafire.com/?ddnwnguitao

Fleurs d’amour et fleurs d’amitié
http://www.mediafire.com/?9i1j2jeb1zz

Johnny, Reviens
http://www.mediafire.com/?3e5tgdzzlmi

One more time, encore une fois
http://www.mediafire.com/?d0ocesmezee

L’idole des jeunes
http://www.mediafire.com/?8nlrwo4xugv

Aussi dur que du bois
http://www.mediafire.com/?ecjyjjdydjt

Toujours plus loin
http://www.mediafire.com/?4diemoxm0xn

Mais je reviens
http://www.mediafire.com/?8ngqmt5t81c

On te montrera du doigt
http://www.mediafire.com/?8mg4sqxc5wd

Un ami ça n’a pas de prix
http://www.mediafire.com/?1exmomi3jpp

Johnny lui dit adieu
http://www.mediafire.com/?0tlwgtnzsdd

Pour commentaires, opinions, requêtes, critiques, chialage, demandes spéciales et autres balivernes :
eiffel50@oricom.ca

1 commentaire:

Bunker a dit...

J'aime bien ta compilation Johnny. À l'époque je me moquais un peu de lui comme c'était la mode au Québec de se moquer des chanteurs populaires Français, que j'ai découverts plus tard. (Je suis heureux de voir que tu as Le Sud de Nino. Une des plus belles chansons que j'ai entendues. J'ai une version chantée par l'Américaine Beverly JO Scott. Très bien comme version.) Il y avait tout de même un disque de Johnny que je trouvais génial à l'époque. Je ne sais pas le titre. Sur la pochette, un gros plan de Johnny portant une bandada se détachant sur un fond noir. C'était un disque plus rock que les autres. Je ne suis pas capable de le trouver. Il y a surtout deux chansons que j'aimerais avoir : Rivière... ouvre ton lit et Je suis né dans la rue. Ce serait bien si tu les avais.

Je viens de découvrir ton blog. Je vais y revenir.